Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On ne naît pas PNC, on le devient!

Publié le par Olivia Beltrani

On ne naît pas PNC, on le devient!

Aujourd'hui, j'ai envie de vous raconter un peu le long chemin qu'il faut parcourir (du moins en France!) pour décrocher le fameux sésame, et devenir Personnel Navigant Commercial!!

Parce que bon, ça ne paraît pas comme ça, mais sachez que ça se mérite. Avant de pouvoir arborer fièrement votre uniforme Lacroix (enfin pas toujours celui là d'ailleurs !), vous allez devoir utiliser vos neurones, vos muscles, dépasser vos peurs et vous dépasser tout court! Après ça, G.I Jo peut aller se faire cuire un oeuf.

Lorsque j'ai décidé d'entamer ma formation, il s'agissait encore du CSS ou Certificat de Sécurité et de Sauvetag: ça veut tout dire!! Le but n'est pas d'apprendre à servir un bon Mouton-Cadet pendant des turbulences ou arborer votre plus beau sourire tout en avouant que non, il n'y a plus de poulet Monsieur.... mais il reste du poisson (il reste TOUJOURS du poisson), non!! Ici on vous apprends que vous êtes responsable de la sécurité et de la sûreté de votre avion, que vous êtes les yeux des pilotes qui sont eux au cockpit...voilà qui est rassurant!! C'est une sacrée responsabilité de laisser des hommes et des femmes dans un avion, et ça s'apprends!

Mais la route est bien longue et semée d'embûches.... la première d'entre elle, l'incontournable qui vous délivre le sésame pour commencer votre formation en combat est: la Visite d'Aptitude Médicale.

Personnellement, cette première visite j'en ai fait des cauchemars!! Je lisais tellement tout et n'importe quoi dessus que j'étais persuadée d'être totalement inapte autant psychologiquement que physiquement! Sûr, ils allaient me griller et découvrir que je suis schizo, que j'ai un rein en moins et qu'en prime j'ai un 3ème poumon qui pousse dans le dos.

Du coup, j'ai forcé ma meilleure amie à se lever à 6h du mat et à m'accompagner dans ma journée marathon... et heureusement qu'elle était là!! Elle m'a tenu la main pendant que j'étais à deux doigts de tomber dans les pommes pour ma prise de sang, elle m'a fait boire des litres d'eau pour ensuite faire mon glam test pipi (moment très classe, vous êtes avec votre petit bocal et vous faites la queue entourée de navigants, militaires ou civils, en discutant style de rien jusqu'à arriver devant dame pipi, une dame au fort accent russe connue comme bartabas!), elle m'a guidé dans les couloirs après avoir eu droit à des gouttes dans les yeux qui m'ont aveuglé pendant toute la journée... bref toute seule ça aurait été bien compliqué! Et enfin après avoir vu 15 médecins en 3h on vous appelle dans une petite pièce et on vous annonce que vous êtes APTE. Un doux mot magique: nous y voilà, les choses sérieuses peuvent enfin commencer!!!

La formation se décompose en trois parties: théorique, pratique et les 60 heures de vol (qui n'existent plus aujourd'hui, énorme bêtise!!)

Nous voilà donc revenus comme au premier jour d'école, habillés en "pnc-to-become", pour 15j de cours plus qu'intensifs! Allez, comme je suis sympa je vous ai retrouvé en exclusivité une de mes toutes premières photos avec mon premier uniforme.... c'est du big dossier je vous préviens!!!

On ne naît pas PNC, on le devient!
On ne naît pas PNC, on le devient!

La théorie, ce n'est pas ce qui vous amuserait le plus!! Des dizaines de mots et connaissances ultra techniques en aviation, le vol, la météo et j'en passe.... en théorie, on apprends tout, même à gérer un atterrissage d'urgence ou un accouchement. Finalement, il faut bachoter, mais la solidarité pnc commence dès ces premières heures de cours: les premières rencontres, les premières amitiés se lient et avec elles ont se serre les coudes pour réviser et réussir ensemble!! Et on réalise aussi qu'on ne peut pas faire ce métier juste parce qu'on a vu la lumière ou qu'on se dit que ça doit être sympa de voyager à droite et à gauche...!

La partie la plus fun... enfin ça dépends pour qui... la pratique! Et là on ne rigole plus: voilà arrivés les premiers cours de secourisme (en plus des "classiques", vous avez l'immense chance d'apprendre à faire des attelles avec des magasines, mettre un corps dans un linceul ou accoucher une femme... le soir même vous filez allumer un cierge: pourvu que je ne devienne pas le prochain chat noir de ma future compagnie!! bon mon cierge devait être défectueux ce jour là....). On saute tous en choeur dans une piscine pour faire la "grappe" ou apprendre à monter dans un canot de sauvetage (grand grand moment de solitude), vous devez aussi faire 100m en moins de 2mn (je remercie d'ailleurs le club med gym pour le prêt de ses piscines ainsi que ma coach), essayer de sauter dans l'eau sans avoir l'air trop ridicule puis enfiler un gilet et sauver votre collègue de la noyade (et le rassurer: "t'inquiète on est dans une piscine, y a pas de requins mais je vois des baleines au large")

Et puis bien sûr, que serait cette partie pratique sans un petit saut dans le toboggan (surtout attention au coccyx... oups, trop tard), ou quelques extinctions de feu?! Il faut s'équiper, passer dans une cabine enfumée et éteindre un feu... non mais tout va bien, on est des warriors ou on ne l'est pas!!!! Cet examen on le veut, on l'aura, à la vie, à la mort!!!!!!!

On ne naît pas PNC, on le devient!

Et bien chers amis sachez que pour la miss catastrophe que je suis, non seulement le jour J je me suis découverte une âme de guerrière, mais je me suis dit que si être PNC ça voulait dire être une femme forte, capable d'assurer sur tous les fronts dans une carlingue alors ce métier était fait pour moi (bon ok je pense que j'étais shootée à l'adrénaline aussi)!

Quel bonheur de réussir ces deux parties haut la main!! On arrivait au bout du parcours.... les 60 heures de vol!! Il s'agit d'effectuer ces 60h pour valider votre diplôme, et puis ça permet enfin de mettre les pieds dans un avion et voir en vrai à quoi va ressembler notre futur métier. Quand on pense que dans mes collègues de promo certains n'avaient jamais volé de leur vie, ma foi on peut se dire que c'est un moment assez décisif dans une vie (c'est comme si j'avais décidé d'être alpiniste alors que j'ai jamais alpiniser quoi).

Pour ma part, je me suis retrouvée chez feu Corsair. A moi les allers/retours (et pour le coup oui, dans la foulée, même pas 24h de repos sur place, on passe presque 2j non stop dans l'avion c'est juste un truc de malades) vers la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Domingue... dont je ne verrais même pas le tarmac. 60 heures d'aliénation totale, on ne sait même plus comment on s'appelle.... mais on découvre: l'avion, les passagers, les galleys, le cockpit... alors on est émerveillé ou à la limite du pétage de plomb pour manque de sommeil et d'air frais, je ne sais pas trop.

Mais on y est, au touche à la fin, au bout du bout: ça y est, on est PNC. Je kiffe, non je sur kiffe.

Chères compagnies aériennes, mais surtout Air France, préparez-vous, j'arrive.....!

Partager cet article

Repost0

Mais... pourquoi tu habites Saint-Quentin?!

Publié le par Olivia Beltrani

Mais... pourquoi tu habites Saint-Quentin?!

Voilà une question que l'on m'a posé des dizaines et des dizaines de fois!!

Comme si quitter la Capitale était une hérésie.... ma foi, le jour où je pourrais vivre à nouveau à Paris sans avoir à vendre un rein pour un petit 2 pièces je réfléchirais peut être à re déménager.

J'ai toujours eu la bougeotte; ça explique aussi en partie pourquoi je suis devenue hôtesse de l'air!

Saint-Quentin est une petite ville de 60.000 habitants, au fin fond d'une région qui a une réputation peu reluisante: la Picardie. Piiiiiire, l'Aisne. On pense de suite: picole, chômage, beaufs... alors oui, c'est vrai il y en a lol. M'enfin, donnez moi le nom d'une région où il n'y a pas tout ça, je fonce!!

Rien n'est parfait nulle part... pour moi Saint-Quentin est et restera le premier endroit où j'ai acheté ma première maison, MA maison à moi toute seule. Et ça, c'est une très grande fierté!

Un cocon, une maison que j'ai pu décorer à mon image, et qui est un refuge, un lieu où je me sens bien. De nos jours, c'est un peu un luxe non? En tout cas c'est le mien.

Quand on est PNC (retenez = personnel navigant commercial = hôtesse de l'air), on est rarement à la maison: notre maison c'est notre valise, notre chez nous ce sont des hôtels où parfois on se réveille en se demandant dans quelle ville ou pays on se trouve! Alors quand on rentre à la maison, il y a ce sentiment de sérénité et de plénitude qui vous envahit, poser ses valises, ranger son uniforme même pour 2j c'est profiter de chez nous, de notre famille, de nos amis et de nos proches. C'est dire l'importance d'avoir un chez soi où l'on se sente bien!!!

Et cette ville et ma petite maison m'ont apporté tout cela pendant mes dernières années chaotiques de pncette!! Ici la vie est moins chère (payer un café moins de 2€ ça existe encore), le cadre de vie est super joli (ville Art Déco tout de même), ok la météo est pourrie, mais en tant que méditerranéenne je crois que je place la barre trèèèèèès haut!! Je peux sortir, avoir des activités, me faire plaisir alors qu'à Paris tout cela n'était plus possible. C'est sûr qu'en tant que célibataire c'est encore plus compliqué (célibataire à l'époque parisienne bien sûr!!)

Ici j'ai quitté aussi le stress de la vie parisienne, la galère du RER B qui pue le pipi rance (en uniforme c'est encore mieux), les 5 étages sans ascenseur... c'est vrai j'avais une vue superbe sur la Tour Eiffel, pas de vis à vis, tout ce que je voulais à portée de main, mais sans plus vraiment en profiter. Aujourd'hui j'adore aller à Paris, j'en profite 10 fois plus!

Mais comment j'ai atterri ici?! Quelle idée de venir dans cette ville? C'est vrai, ma meilleure amie qui déménageait ici m'a fortement poussé à la rejoindre... ça en aura fait jazzer!! Mais quand on se rend compte que toute seule on peut acheter une maison de 100m², que le remboursement du prêt immobilier vous fera économiser plus de 200€ par rapport au loyer que vous payez pour votre 45m², que vous vous rapprochez de votre famille et que oui, en prime vous allez pouvoir continuer à voir votre meilleure amie, vous ne trouvez pas que ça vaut le coup de partir?! J'ai même gagné 15mn sur mon transport pour partir travailler, et quand j'ai acheté je n'avais que 5 A/R dans le mois à faire! Alors oui, on fonce!!!

Après tout devenir provinciale à 1h de Roissy me semblait bien plus confortable que la vie de mes collègues qui vivent dans le Sud ou à l'étranger (NY, Hong Kong, Rio.. et oui ça existe!!!), alors je suis partie et chaque jour je me dis que j'ai vraiment bien fait de suivre mon instinct!

Aujourd'hui je ne sais pas pour combien de temps encore je vais rester ici, le plus dur est de quitter justement ce cocon auquel on s'attache tant, la première maison restera toujours dans mon coeur et ce n'est pas facile de s'en détacher. Mais ne plus prendre l'avion et ne plus partir aux 4 coins du monde rajoute une couche à mon envie perpétuelle de bouger... alors quelle sera ma prochaine destination? A suivre...

Avant de vous quitter, je partage avec vous un article très sympa que j'ai lu cette semaine sur Saint-Quentin: la ville qui vous sourit! (c'est pas de moi hein)

Partager cet article

Repost0

Les 7 vies de la femme-chat... ou comment j'ai déjà vécu plusieurs vies en une seule! Chapitre 1

Publié le par Olivia Beltrani

Bon d'accord je ne suis pas un chat, mais parfois j'ai l'impression d'avoir déjà vécu 15 vies en une... ok, pas 15 mais tout de même... quelques unes!! Alors il va bien falloir que je vous raconte tout ça...

Il était donc une fois une jolie jeune fille (bah quoi) qui venait d'avoir son diplôme de la very prestigious Ecole Française des Attachés de Presse. L'EFAP quoi.

Du haut de ses 22 ans (ça ne me rajeunit pas du tout du tout), elle croyait et voulait décrocher le monde, devenir une business woman hors du commun, une femme forte et indépendante, capable d'avoir le monde à ses pieds d'un simple claquement de doigts. Et le Prince Charmant. Ah, et puis elle voulait aussi un grand loft à Manhattan. Ou un labrador, à voir.

Remplie de rêves et d'espoirs, les mois passèrent... être au chômage après son diplôme? Non, ce ne sont que des vacances bien méritées après 2 années de folie, stage la journée, cours le soir, mémoire et exams à préparer la nuit, c'est à peine s'il lui restait quelques heures pour dormir (d'ailleurs quelle silhouette en ces temps là!). Alors ces quelques mois de répit n'étaient pas si désagréables que ça....

Sauf que les mois passèrent.... et toujours rien à l'horizon.... qu'à cela ne tienne! Elle décida de partir conquérir la Capitale, c'était THE place to be!!

Paris, ou l'arrivée épique: comment se retrouver avec sa vie entière déballée (littéralement) sur le trottoir. A 500m de son micro studio, parce que les déménageurs avaient décrété que le camion ne passerait pas dans la rue (les autres dizaines de déménageurs venus se garer dans cette même rue les 3 années d'après étaient sans doute plus courageux....). Ma foi.. Paris on aime ou on déteste. A ce moment là, j'étais pas encore vraiment amoureuse dirons-nous!

Mais on continue à y croire! Prête à affronter le monde impitoyable des stagiaires chez M6!! Fière d'avoir décroché ma place, et encore plus certaine que cela ne serait que le début d'une glorieuse ascension au sein de la chaîne. Ahhh, Oli ou le monde des bisounours :)

Stagiaire temps plein, levée à l'aube chaque jour pour fièrement préparer et distribuer la revue de presse aux grands patrons, payée 300€ (à l'époque c'était le maximum tout de même!), accompagner les attachés de presse que je rêvais un jour de remplacer (j'ai quand même vite compris qu'à moins de passer sous un tram et de rester collé au goudron, ou d'empoisonner au curare ou piiiiiire d'attendre la grossesse de la prochaine... tu pouvais toujours courir pour prendre une place), telle était ma croix!

Je suis tombée amoureuse du Cyril Lignac des premiers "Oui Chef!", j'ai côtoyé les plus grandes star du "Bachelor" et surtout les bachelorettes, réservé des dizaines de taxis pour André Manoukian... puis nettoyé la morve de gamins sur "M6 Kid", remplacé l'assistante de la directrice de production pendant 1 mois pendant ses vacances, été à un concert de Lenny Kravitz avec ma chef, rencontré des gens supers, et des allumés du cibouleau, des gens prêts à tout, mais vraiment à TOUT pour te piquer ta place et vivre cette géniallissime vie fairt de paillettes et de lumière.... bah, je crois que je ne devais pas être si prête à tout... mais j'y croyais!!

Et ensuite retour à la case départ, chômage, galère, déception... la voilà la vraie vie, les deux pieds dedans!!

Alors, après une longue réfléxion la solution est apparue comme une évidence:

Et pourquoi pas ne pas devenir.... Hôtesse de l'air?!

To be continued....

Partager cet article

Repost0

Mais... pourquoi ce blog?

Publié le par Olivia Beltrani

En voilà une bonne question!

Cela fait quelques temps que je ressens le besoin d'écrire et de partager avec vous une partie de ma vie passée, et de vous raconter ce qui me trotte dans la tête (bon courage à tous ceux qui voudront me lire!!).

Une envie de mettre par écrit une partie de ma vie qui a beaucoup compté, parfois en bien, parfois pas, mais qui a indéniablement marqué à vie la femme que je suis et que je serais!

Et aussi, une manière pour moi d'avoir un certain exutoire aux péripéties de ces années passées, de vous raconter le futur et de vous emmener dans mon petit monde!

Parler de tout et de rien finalement, partager aussi des adresses ou des endroits que j'ai eu la chance de visiter, et pourquoi pas alimenter grâce aussi à vos expériences ce blog qui je l'espère vous donnera le sourire quand vous passerez y jeter un coup d'oeil!

Alors vous êtes prêts à me suivre? ;)

Mais... pourquoi ce blog?

Partager cet article

Repost0

Bienvenue à bord!

Publié le par Olivia Beltrani

Mesdames, Messieurs,

Bonjour et bienvenue à bord de ce vol à destination de... ma vie et mes envies!

Le temps de vol aujourd'hui est.. illimité, le ciel est clair et aucune turbulence n'est à prévoir.

Champagne et petits fours vous seront servis après le décollage, veuillez donc attacher et serrer votre ceinture.

Votre chef de cabine vous souhaite un excellent voyage!

A bientôt...

Partager cet article

Repost0