Oh la chance! Toi tu es tout le temps en vacances!

Publié le par Olivia Beltrani

Oh la chance! Toi tu es tout le temps en vacances!

En cette période estivale, période très très chargée pour mes chers collègues en densité de vols (bah voui, faut bien vous emmener en vacances les z'amis!), j'ai eu envie de vous parler de la vie en escale.

Je sais, d'emblée quand je parle "d'escales", vous pensez à ça:

Oh la chance! Toi tu es tout le temps en vacances!

Rhalala, bravo!! Ils sont beaux les préjugés!!! En gros nous voilà transformés en une bande de délurés, débauchés, alcoolisés, rois et reines des orgies et partouzes en tout genre!!

Je me dois de casser un peu votre fantasme et oui... pour ceux qui n'ont pas envie de connaître la vérité, je vous préviens, big spoiler!

Bon ok... on ne va pas se mentir: parfois en escale on s'amuse beaucoup, on sort, on fait la fête et on en profite pour décompresser, notamment si l'escale où l'on se trouve s'y prête, davantage si l'équipage est sympa et que pendant le vol déjà il y a eu une bonne entente (parce que soyons francs: se taper une soirée avec des cons, même à 8000km de chez toi, bah c'est pas drôle non non).

La réalité doit tout de même être un peu édulcorée: les escales sont aujourd'hui de plus en plus courtes (24h pour les vols standards sur longs courriers, plus pour des destinations souvent beaucoup moins glam que l'on pense, mais du coup qui nécessitent, hélas, moins de vols quotidiens: "hey salut! je reste 3j à Ouagadougou et toi? 24h à New York..." cherchez l'erreur...!!), la fatigue toujours présente, et les journées souvent longues (il se passe souvent une longue journée de plus de 12h de travail avant d'arriver à destination, voir beaucoup plus!). Bref, partir oui, mais pas forcément pour faire la fiesta à chaque fois :p

Selon ton escale d'arrivée, le programme est souvent réfléchi à l'avance: c'est qu'il faut rentabiliser le temps sur place! Il y a les escales shopping (US, Chine, Asie...), les escales touristiques (Amérique du Sud, Asie, Inde, US...), les escales bien être (bon celles là faut pas rêver, ce sont les plus prisées: Ile Maurice, Bangkok, Antilles...), les escales "prévoit les dvd, livres et impôts parce que les journées vont être longues" (Afrique, et toutes les escales à risques en général), bref il y en a pour tous les goûts!

Les 3 musts d'une bonne escale: un bon lit, une salle de bain propre et un bon petit déj. On est même cap de savoir sur quelle literie on dormira et quel type de petit déj on aura rien qu'en lisant le planning du mois (ce qui vous montre à quel point c'est primordial pour tout PNC qui se respecte!). Je suis d'ailleurs devenue redoutable sur ces points là!

Il y a aussi des escales qui sont devenues au fil des années des destinations phares des "pot d'équipage": qui n'a jamais passé une soirée au Brésil, en mangeant des empanadas et en sirotant des Caïpis n'a jamais vraiment vécu une soirée "pot d'équipage" qui se respecte! La tradition veut que l'équipage arrivé la veille avant toi prépare l'apéro et l'offre et ainsi de suite. C'est effectivement très sympa :)

Personnellement, je me suis toujours fait un point d'honneur de profiter un maximum de la chance qui m'était donnée d'avoir un travail qui me permettait d'être à l'autre bout du monde à la fin de ma journée, et non à la sortie d'une usine; à partir de ce constat, qui semble a priori très simple, mais qui a dû être oublié par quelques uns, il faut savoir en profiter! Il y a des choses à visiter dans les environs? On chausse ses converses, lunettes et appareil photo et c'est parti! La piscine et la mer sont à côté? Hop en maillot! Qui est partant pour une excursion pour voir des lémuriens? Bah moi! Ne serait-ce que sortir manger dehors pour s'imprégner de la ville quand c'était possible, voilà une règle à laquelle je n'ai jamais dérogé! Sauf les fois où j'étais malade ou que pour X ou Y raisons je ne pouvais pas (comme par exemple les fois où vous êtes confinées dans votre hôtel pour des raisons de sécurité).

La vie en escale c'est aussi la chance de connaître les plus beaux hôtels, de toucher du bout des doigts un luxe que l'on se paierait certainement pas autrement! J'ai toujours savouré cette chance, aussi parce que j'ai connu les kyriad et les campanile avant d'arriver chez AF! Avoir un menu avec le choix des coussins, ou des salles de bains avec écrans plats et bains à remous, des literies à vouloir faire le saut de l'ange à chacune de vos arrivées: c'est une chance! Il faut savoir la savourer pleinement! Après il faut aussi être conscient que le 5 étoiles à Singapour n'est pas exactement le même que le 5 étoiles à Bamako :p mais bon être PNC c'est aussi avoir l'esprit un peu roots non? Accepter de dormir dans une chambre qui donne sur la brousse africaine (quel spectacle!), même si l'eau a une couleur jaunasse, que la moquette est douteuse et qu'un gros molosse est posté devant votre porte pour assurer votre sécurité.

J'ai toujours rigolé, j'avoue, en voyant mes collègues (et pas que féminines!) arriver en Afrique avec 10 boîtes de thon et de rillettes dans leur valise, qui dorment dans un sac de couchage et qui refusent de se laver si ce n'est avec leurs lingettes estampillées CE. Mouais... bon, après chacun son truc :p

La vie en escale ça peut être aussi très solitaire: parfois, nous ne voyons nos collègues qu'au petit déj, parfois on est trop fatigués pour sortir manger alors on commande en room service (le pied!), ou alors chacun vaque à ses occupations ou à ses envies du moment... du coup on se surprends à re-découvrir des têtes au moment du départ! Et puis le décalage horaire peut parfois vous jouer de sacrés tours: être réveillée à 3h du mat à Hong Kong ou Tokyo, les yeux grands ouverts sur la baie vitrée qui donne sur l'immensité de la ville, et vous voilà en plein remake de "Lost in Translation"! C'est une vie de dingue, il faut le dire!

La vie en escale est aussi une parenthèse où l'on se lâche plus c'est vrai! Soyons honnêtes: vous êtes loin de tout et tous, personne ne vous connaît, alors il y a un vrai lâcher prise, vous pouvez être celui ou celle que vous n'êtes pas dans la vie de tous les jours! Après chacun ses limites, chacun ses obligations... je n'ai jamais été la PNC qui se mets debout sur la table à danser pour les collègues (désolée de vous décevoir :p), mais j'ai aussi passé de superbes soirées, avec des gens extras, j'ai eu des fous rires à n'en plus finir, j'ai aussi bu et mangé et je me suis éclatée! Mais jamais été dans la déchéance, certainement parce que ce n'est pas moi, et que ce n'était pas le cas de mes collègues! Du coup je ne garde que de supers souvenirs! Et rien que pour ça, oui, je suis d'accord, la vie est escale c'est top!

Etre en escale, ce n'est pas être en vacances (le vol retour est toujours plus difficile que le vol aller, il faut penser aussi à se reposer pour rentrer!), mais c'est une parenthèse, parfois enchantée, parfois apaisante, parfois électrisante, dans une vie à plus de 100 à l'heure! Un incontournable de cette vie de navigant!

Sur ce, je vous souhaite à vous tous, navigants ou pas, un bel été que vous soyez chez vous, loin, au boulot ou à la maison: profitez!! Et à très bientôt :)

Oh la chance! Toi tu es tout le temps en vacances!

Commenter cet article