On ne naît pas PNC, on le devient!

Publié le par Olivia Beltrani

On ne naît pas PNC, on le devient!

Aujourd'hui, j'ai envie de vous raconter un peu le long chemin qu'il faut parcourir (du moins en France!) pour décrocher le fameux sésame, et devenir Personnel Navigant Commercial!!

Parce que bon, ça ne paraît pas comme ça, mais sachez que ça se mérite. Avant de pouvoir arborer fièrement votre uniforme Lacroix (enfin pas toujours celui là d'ailleurs !), vous allez devoir utiliser vos neurones, vos muscles, dépasser vos peurs et vous dépasser tout court! Après ça, G.I Jo peut aller se faire cuire un oeuf.

Lorsque j'ai décidé d'entamer ma formation, il s'agissait encore du CSS ou Certificat de Sécurité et de Sauvetag: ça veut tout dire!! Le but n'est pas d'apprendre à servir un bon Mouton-Cadet pendant des turbulences ou arborer votre plus beau sourire tout en avouant que non, il n'y a plus de poulet Monsieur.... mais il reste du poisson (il reste TOUJOURS du poisson), non!! Ici on vous apprends que vous êtes responsable de la sécurité et de la sûreté de votre avion, que vous êtes les yeux des pilotes qui sont eux au cockpit...voilà qui est rassurant!! C'est une sacrée responsabilité de laisser des hommes et des femmes dans un avion, et ça s'apprends!

Mais la route est bien longue et semée d'embûches.... la première d'entre elle, l'incontournable qui vous délivre le sésame pour commencer votre formation en combat est: la Visite d'Aptitude Médicale.

Personnellement, cette première visite j'en ai fait des cauchemars!! Je lisais tellement tout et n'importe quoi dessus que j'étais persuadée d'être totalement inapte autant psychologiquement que physiquement! Sûr, ils allaient me griller et découvrir que je suis schizo, que j'ai un rein en moins et qu'en prime j'ai un 3ème poumon qui pousse dans le dos.

Du coup, j'ai forcé ma meilleure amie à se lever à 6h du mat et à m'accompagner dans ma journée marathon... et heureusement qu'elle était là!! Elle m'a tenu la main pendant que j'étais à deux doigts de tomber dans les pommes pour ma prise de sang, elle m'a fait boire des litres d'eau pour ensuite faire mon glam test pipi (moment très classe, vous êtes avec votre petit bocal et vous faites la queue entourée de navigants, militaires ou civils, en discutant style de rien jusqu'à arriver devant dame pipi, une dame au fort accent russe connue comme bartabas!), elle m'a guidé dans les couloirs après avoir eu droit à des gouttes dans les yeux qui m'ont aveuglé pendant toute la journée... bref toute seule ça aurait été bien compliqué! Et enfin après avoir vu 15 médecins en 3h on vous appelle dans une petite pièce et on vous annonce que vous êtes APTE. Un doux mot magique: nous y voilà, les choses sérieuses peuvent enfin commencer!!!

La formation se décompose en trois parties: théorique, pratique et les 60 heures de vol (qui n'existent plus aujourd'hui, énorme bêtise!!)

Nous voilà donc revenus comme au premier jour d'école, habillés en "pnc-to-become", pour 15j de cours plus qu'intensifs! Allez, comme je suis sympa je vous ai retrouvé en exclusivité une de mes toutes premières photos avec mon premier uniforme.... c'est du big dossier je vous préviens!!!

On ne naît pas PNC, on le devient!
On ne naît pas PNC, on le devient!

La théorie, ce n'est pas ce qui vous amuserait le plus!! Des dizaines de mots et connaissances ultra techniques en aviation, le vol, la météo et j'en passe.... en théorie, on apprends tout, même à gérer un atterrissage d'urgence ou un accouchement. Finalement, il faut bachoter, mais la solidarité pnc commence dès ces premières heures de cours: les premières rencontres, les premières amitiés se lient et avec elles ont se serre les coudes pour réviser et réussir ensemble!! Et on réalise aussi qu'on ne peut pas faire ce métier juste parce qu'on a vu la lumière ou qu'on se dit que ça doit être sympa de voyager à droite et à gauche...!

La partie la plus fun... enfin ça dépends pour qui... la pratique! Et là on ne rigole plus: voilà arrivés les premiers cours de secourisme (en plus des "classiques", vous avez l'immense chance d'apprendre à faire des attelles avec des magasines, mettre un corps dans un linceul ou accoucher une femme... le soir même vous filez allumer un cierge: pourvu que je ne devienne pas le prochain chat noir de ma future compagnie!! bon mon cierge devait être défectueux ce jour là....). On saute tous en choeur dans une piscine pour faire la "grappe" ou apprendre à monter dans un canot de sauvetage (grand grand moment de solitude), vous devez aussi faire 100m en moins de 2mn (je remercie d'ailleurs le club med gym pour le prêt de ses piscines ainsi que ma coach), essayer de sauter dans l'eau sans avoir l'air trop ridicule puis enfiler un gilet et sauver votre collègue de la noyade (et le rassurer: "t'inquiète on est dans une piscine, y a pas de requins mais je vois des baleines au large")

Et puis bien sûr, que serait cette partie pratique sans un petit saut dans le toboggan (surtout attention au coccyx... oups, trop tard), ou quelques extinctions de feu?! Il faut s'équiper, passer dans une cabine enfumée et éteindre un feu... non mais tout va bien, on est des warriors ou on ne l'est pas!!!! Cet examen on le veut, on l'aura, à la vie, à la mort!!!!!!!

On ne naît pas PNC, on le devient!

Et bien chers amis sachez que pour la miss catastrophe que je suis, non seulement le jour J je me suis découverte une âme de guerrière, mais je me suis dit que si être PNC ça voulait dire être une femme forte, capable d'assurer sur tous les fronts dans une carlingue alors ce métier était fait pour moi (bon ok je pense que j'étais shootée à l'adrénaline aussi)!

Quel bonheur de réussir ces deux parties haut la main!! On arrivait au bout du parcours.... les 60 heures de vol!! Il s'agit d'effectuer ces 60h pour valider votre diplôme, et puis ça permet enfin de mettre les pieds dans un avion et voir en vrai à quoi va ressembler notre futur métier. Quand on pense que dans mes collègues de promo certains n'avaient jamais volé de leur vie, ma foi on peut se dire que c'est un moment assez décisif dans une vie (c'est comme si j'avais décidé d'être alpiniste alors que j'ai jamais alpiniser quoi).

Pour ma part, je me suis retrouvée chez feu Corsair. A moi les allers/retours (et pour le coup oui, dans la foulée, même pas 24h de repos sur place, on passe presque 2j non stop dans l'avion c'est juste un truc de malades) vers la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Domingue... dont je ne verrais même pas le tarmac. 60 heures d'aliénation totale, on ne sait même plus comment on s'appelle.... mais on découvre: l'avion, les passagers, les galleys, le cockpit... alors on est émerveillé ou à la limite du pétage de plomb pour manque de sommeil et d'air frais, je ne sais pas trop.

Mais on y est, au touche à la fin, au bout du bout: ça y est, on est PNC. Je kiffe, non je sur kiffe.

Chères compagnies aériennes, mais surtout Air France, préparez-vous, j'arrive.....!

Commenter cet article

Laura Dutheil 26/12/2017 00:53

Bonjour Olivia,
Merci pour ton blog, j'ai adoré te lire.
Je m'appelle Laura, j'ai 27 ans et je suis chargée de recrutement et de communication.
Mon rêve est de devenir hôtesse de l'air.
Depuis toute petite j'ai la chance de beaucoup voyager avec ma maman :-)
Aujourd'hui j'ai envie de changer de vie et de vivre ma vie..
Je voulais te demander quel était ton niveau d'anglais avant de commencer ? (j'ai un niveau intermédiaire).
Sur la plan physique, je suis sportive depuis petite : Handball, Danse, Salle de sport depuis quelques années.. et je ne bois pas et je ne fume pas non plus..

Merci par avance pour ta réponse.
Laura

Votre ancienne PNC préférée! 05/03/2018 17:12

Oh là là j'ai honte je viens seulement de voir ce commentaire, merci overblog de ne pas m'avoir notifié!! Désolée... alors il faut un bon niveau d'anglais, pour ma part j'avais déjà un bon niveau bien avant d'être pnc (j'étais dans la communication avant moi aussi!) mais après ça se travaille aussi tout au long de ta carrière ;) encore désolée pour cette réponse tardive!!

Laura 26/12/2017 00:44

Bonjour Olivia,

Merci pour ton blog, j'ai adoré te lire.
Je m'appelle Laura, j'ai 27 ans, je suis chargée de recrutement et de communication et mon rêve est de devenir hôtesse de l'air.
Je voulais savoir quel était ton niveau d'anglais avant de commencer ?
Sur le plan physique, je suis sportive depuis petite, je ne bois pas, je ne fume pas, j'ai une bonne hygiène de vie.
Je pense que seul l'anglais (j'ai un niveau intermédiaire) pourrait poser problème.

Laura

Nolwenn 13/04/2016 10:40

Bonjour Olivia !
Je voulais te contacter en privé mais je n'ai pas trouvé comment faire. Tant pis ! J'ai découvert ton blog en farfouillant sur internet à la recherche d'informations pour une reconversion professionnelle. Je me suis reconnue en toi et tes mots m'ont touchée. Comme toi j'ai fais des études à rallonge (5 ans) dans la communication et le marketing. Comme toi j'ai galéré à trouver du travail, et ne me suis pas retrouvée dans les valeurs véhiculées en entreprise au niveau du marketing... Je ne me sens pas à ma place, je m'ennuies dans ce boulot et aujourd'hui toutes ces années d'études me semblent bien inutiles quand je pense que je serais bien plus heureuse et épanouie en tant que PNC. BREF lol, j'ai plein de questions en tête et je veux être sûre de ne pas me tromper en changeant radicalement d'orientation.
As-tu eu des moments de doute ? Comment ta famille a-t-elle vécu ce retournement de situation ? Ce métier a-t-il répondu à toutes tes attentes ? Comment as-tu géré vie de famille et vie professionnelle ? Les inconvénients, que tu racontes si bien, liés à la pratique du métier ne t'ont-ils pas effrayée au début ? Profite-t-on vraiment des escales ? Combien de jours off as-tu par mois ?
J'ai 27 ans et souhaite d'abord partir quelques mois en Angleterre pour parfaire mon anglais Penses-tu qu'à 28 ans, je ne serai pas vue comme trop "vieille" pour être embauchée ?

J'aime l'idée d'être en contact avec des personnes de toutes nationalités au quotidien, l'idée d'être aujourd'hui à Paris, à Londres demain et je ne sais où après-demain, de ne pas avoir d'emploi du temps rigide/ennuyeux, de découvrir de nouvelles cultures, au-dessus des nuages mais aussi au sol, de voir le sourire des vacanciers (même si je sais qu'il existe une large clientèle de businessman/woman) et de contribuer à rendre leur voyage agréable... Penses-tu que j'idéalise le métier ?
Pardon pour le roman/toutes ces questions et j'espère que tu vas bien désormais. Je te souhaite beaucoup de bonheur pour la suite.

A bientôt !

Votre ancienne PNC préférée! 18/04/2016 20:09

Bonjour Nolwenn, merci pour ton commentaire!

Je vais essayer de te répondre le plus succinctement possible lol....

Des doutes? Oui bien sûr que j'en ai eu, surtout après avoir fait de longues études... la reconversion me faisait peur mais après tout, je n'avais rien à perdre et tout à y gagner: un métier, un salaire, un vie professionnelle stable qui aurait de ce fait permit d'avoir aussi une vie perso stable! Et je savais que je voulais d'une manière et d'une autre trouver le moyen d'utiliser mes études mais je cherchais comment.. au final ma vie de PNC aura rimé aussi avec " vis ma vie de gérante" car j'ai en parallèle monté ma boîte dans l'événementiel et c'est aussi grâce à ce métier si particulier que j'ai pu le faire! Mais les doutes ont été là jusqu'à ce que je rentre chez Air France c'est sûr...!
Ma famille a toujours été un soutien sans faille: ma cousine est PNC et elle a essayé de me dissuader au départ! Mais quand elle a compris ma démarche elle m'a soutenu encore plus et ça été super de partager ces moments de ma vie pro avec elle :) Quand au reste de ma famille, ils m'ont tous dit être fiers de moi et de ma persévérance, d'aller de l'avant quitte à tout remettre en cause... donc au contraire, ils ont été et sont encore et toujours là pour moi.
Le métier est exigeant et demande beaucoup de toi, de ta personne et de ta vie: je ne peux pas le cacher! Mais quand je me suis lancée j'avais 25 ans, j'étais célibataire et sans aucune attache et cela me semblait donc plus facile. Quand tu es dedans tu construit ta vie avec, comme avec n'importe quel métier même si on ne va pas se mentir c'est forcément plus compliqué! Mais pour être tout à fait honnête, avant mon accident du travail je commençais déjà à ruminer et à me poser beaucoup de questions concernant ma vie perso.... et aujourd'hui je sais que tout ce que je construit dans ma vie perso je n'aurais pas pu l'avoir de la même façon.... j'ai raté beaucoup de choses aussi mais ça fait partie des "sacrifices" du métier et il faut en être conscient. Non la vie de PNC n'est pas toute rose loin de là et il ne faut pas se lancer dans ce métier en pensant "soleil, vacances, cocktail"!!!! Les escales ne sont plus ce qu'elles étaient, ce métier n'est plus celui de l'âge d'or de l'aérien, c'est fatigant parfois même épuisant. Il demande de donner beaucoup de soi tant humainement que physiquement et faut être prêt à ça. Mais c'est aussi un métier extrêmement gratifiant, évidemment! Comme dans tous les métiers, rien n'est parfait mais on ne se lance pas dans l'aventure juste parce qu'on a vu la lumière ça c'est clair....
Je pense que comme beaucoup oui ce métier est aujourd'hui encore idéalisé, mais je tiens à faire la différence entre ceux qui ont vraiment une passion pour ce métier et pour l'aérien et les autres: pour le faire on se donne corps et âme, on n'est pas PNC à moitié! Donc si tu te lances, fais le parce que dans tes tripes, tu sais au fond de toi que c'est LE métier que tu veux exercer. Sinon je pense que tu souffriras...

L'actualité aussi n'est pas super... ça n'embauche pas beaucoup et avec des contrats précaires... il faut vraiment y réfléchir donc!

J'espère avoir réussi à être le plus honnête et claire possible en tout cas je te souhaite tout le meilleur pour la suite!!

Andréa 13/08/2015 15:07

Bonjour :) je voulais te poser une question un peu particuliere : c'est pour l'examen pratique de la piscine . L'eau c'est clairement pas mon élément x) et je nage la brasse mais pas le crawl ni rien et vu que pour le test y faut faire 100 metre :// est ce que tu pris des cours pour t'ameliorer ou pas ? C'est dur l'epreuve de sauvetage ? merci :)

Olivia Beltrani 13/08/2015 15:22

Bonjour! Alors non je n'ai pas pris de cours par contre je suis allée quelques fois en piscine pour le chronométrer et voir comment m'améliorer ;) et le jour j ca été tout seul aussi parce que l'adrénaline est un sacré booster :p l'épreuve de sauvetage n'est pas la plus dure et en prime tu t'entraines avant avec ton école alors essaies d'y aller le plus zen possible!! Bon courage :)

aude 05/02/2015 21:42

Très plaisant de te lire

Andréa 14/08/2015 12:24

Merci beaucoup :) !

Olivia Beltrani 06/02/2015 13:35

Merci Aude!! :)